Justement, la tout à l'heure, je suis sortie de chez moi en me disant: je verrai bien jusqu'où je peux aller. Sortons d'abord, on verra ensuite. J'avais déjà eu envie d'écrire un article sur mon blogue, mais je voulais le "mériter" mon article o;) M'oxygéner d'abord, écrire après...

Je suis donc partie avec mon petit cabas bleu et mon bâton de pèlerine, pardon, de marche, et j'ai essayé de faire "de la pleine conscience" tout au long des avenues... En me concentrant sur les bourgeons des arbres. Sur l'église noire rock and roll où l'on fait la fête le dimanche, sur les cadeaux de mariage proposés par le petit supermarché turc du coin... Sur le "pouletier" du vendredi... Sur le snack chelou qui a fermé (et dont la porte d'entrée est ornée d'un bel impact de balle)...

De fil en aiguille, je suis allée au Delhaize où j'ai continué à essayer de faire de la pleine conscience (mais là, j'ai du mal, je le reconnais). Et à la caisse, je me suis retrouvée derrière une jeune dame (la trentaine), qui faisait un brin de causette avec la caissière. Visiblement, elle venait d'emménager à Anderlecht et expliquait qu'elle venait... D'Ixelles !

Je l'ai écoutée expliquer son ressenti, en passant d'une telle commune à une commune comme celle-ci... Et je souriais car j'aurais pu lui dire que j'avais fait la même chose, il va y avoir quatorze ans. Quatorze ans que je vis ici, moins l'épisode genvalois (de 2009 à 2013-14), et encore, je venais quand même passer mes vacances à Anderlecht. Ce qui peut paraître bizarre.

Elle expliquait qu'à Ixelles, ses enfants allaient jouer ... Où? Je n'ai pas compris, et qu'elle voyait quoi? De sa fenêtre, je n'ai pas compris non plus. Et qu'au début, elle avait eu du mal à s'habituer à Anderlecht. C'était tout de même curieux comme coïncidence.

Puis, je suis rentrée chez moi où j'ai croisé la gardienne d'immeuble (pour ne pas dire la concierge) et on a fait un brin de causette. C'est une concierge assez cool (bronzée, maquillée, longs cheveux noirs, sportive, etc.)

Incroyable ce qu'on peut écrire sur une bête course dans son quartier... Vraiment pas excitante.

Oserais-je conclure comme mes amis blogueurs Le Goût et Heure Bleue... C'était bien ?

Poser la question, lol, c'est déjà y répondre !