Je ne dors pas. J'ai pris plusieurs comprimés de somnifères et de valium, mais je ne dors pas.

J'ai mangé.

J'ai passé la journée seule. Vendredi, seule.

J'ai raté mon cours de jeudi.

jamais quelqu'un n'a autant désiré disparaître que moi (euthanasie, suicide assisté, il est autorisé aux Pays-Bas , en Suisse peut-être... Il faudrait peut-être que j'airrive jusque là), et je suis là, seule, isolée, chez moi, inutile, ne sortant pas, ne voyant personne n'entendant personne, que du virtuel qui m'ennuie.

En Belgique, il faut une maladie qui ne guérit pas. J'ai une maladie qui ne guérit pas. Les soins en sont rendus compliqués par les médecins d'une part, qui refusent la cortisone, et la mutuelle d'autre part, qui refuse de rembourser plus de 18 séances de kiné par an. Je suis donc coincée par les tonnes d'anti-douleurs et d'anti-infllammatoires dont mon médecin généraliste m'a assommée.

Je n'aurais pas de petits enfants. Et si j'en ai je ne les verrai pas.

J'aime bien lire quelques blogueurs, mais cr'est tout,

(...)

Jai 61 ans et il est temps que je m'en aille."Le suicide peut être lié à des facteurs physiologiques tels qu'une douleur chronique" (WIKIPEDIA)

Malheureusement, ce n'est pas si facile que cela de mourir. Ceux qui ne devraient pas mourir meurent et ceux qui veulent mourir ne meurent pas, du moins, pas maintenant, la vie est mal faite. Elle est vraiment très mal faite.

***

ardennes1982

1982