Bernard,  dit Vanu, dans le milieu du dessin et de la b.d. est né le 23 janvier 1956 à Rixensart.  Il a fait des études de latin-sciences, à Ixelles,  puis un an de dessin, et des études de bande dessinée à Saint Luc, à Saint Gilles. 

Nous avons vécu nos vies,  chacun de notre côté,  avec mariage,  enfants et vie professionnelle,  jusqu'au jour où nous nous sommes rencontrés chez Graphite,  à Genval,  en 2007, quand je suis devenue membre de l'atelier.  Il était veuf depuis trois ans et,  en fin de compte,  vraiment inconsolable. 

Malgré une relation intime,  basée surtout sur de l'amitié, malgré son travail de dessin,  en dépit de tout ce que nous aurions pu vivre ensemble,  il buvait. Ce n'était sûrement pas récent. Malgré l'avenir possible,  la deuxième chance que la vie nous offrait,  malgré ses petites-filles et la sympathie de mon père et de mon fils... malgré mes injonctions désespérées, il souffrait d'alcoolisme sévère,  sans vouloir en entendre parler ni se soigner.

Il m'a fallu du temps pour réaliser à quel point il était atteint.  Il n'a jamais voulu ni accepté de se soigner.  Cela, et d'autres choses, ont été très difficiles.  Finalement,  nous avons rompu en janvier 2014...

Je me suis refait une vie à Bruxelles... avec des amis.  Après tout cela,  je n'ai plus vraiment eu envie d'encore vivre une relation.   De loin en loin,  il me téléphonait,  je n'ai pas toujours compris pourquoi,  puisque il ne m'avait pas vraiment aimée.  

Et puis voilà,  il vient de mourir.  Mardi,  le 19 novembre. Son hygiène de vie y a été pour quelque chose.  C'est tellement triste.  Il avait seulement 62 ans.  

Les funérailles se dérouleront lundi matin,  à 9 heures 30. Son fils m'a avertie. Après quoi,  je partirai trois jours à Hurtebise... même si on est novembre et qu'il ne fera peut être pas très beau... 

Novembre à Saint Hubert... avec des livres et de quoi écrire dans le petit salon du Caillou (qui bique ;-) 

Dans une grosse semaine et demie, mon petit-fils devrait naître.  Espérons que tout aille bien.  Parfois,  j'ai si peur... et les surprises ne viennent jamais d'où on les attend- ou non... 

Par moments,  je suis mélancolique. 

C'est la première fois que quelqu'un avec qui j'ai "vécu" ... meurt. Même si c'était fini depuis 5 ans.  Finalement,  si j'étais restée avec lui - ce qui n'était de toute façon pas possible- il serait mort 5 ans après.  

Bon il faut que je pense à autre chose...

Je préfère les films de noël... et Le mariage de Mademoiselle Beulemans... au Bazar de la Charité... qui me donne un peu le cafard. 

Cela passera.  Il faut juste un peu de temps. 

Valerius de Saedeleer